Articles‎ > ‎

Pieds asymétriques

publié le 1 déc. 2010 à 06:10 par Pascale RAMON   [ mis à jour : 1 déc. 2010 à 13:36 ]

Qu'est-ce que des pieds asymétriques ?

Ce sont des pieds différents :  soit un pied est plus large que l’autre ou l’un des pieds a  des talons fuyants et l’autre pied a des talons droits.

A l’état naturel, le cheval  tout comme l’Homme, peut être droitier ou gaucher. Cela peut s’observer lorsqu’il broute. Un cheval aura tendance à avancer toujours le même antérieur pour s’appuyer et manger, ce qui détermine son  membre d'appui. A l’arrêt on peut également observer que l’un des bipèdes diagonaux*  se porte légèrement plus en avant que l’autre  lorsque l‘on ne cherche pas « l‘arrêt carrée»**.

Explication : 
Le membre d’appui de l’équidé droitier est son antérieur droit pour brouter à l’instar de la station “arrêt” qui met en scène l'antérieur droit et le postérieur gauche ramenés légèrement vers l’avant. Ces attitudes se répercutent toujours sur la forme du pied et sont plus visibles sur les membres antérieurs comme décrit précédemment. Un oeil  inexpérimenté  aura des difficultés à faire la différence. 

Par ailleurs, un incident des membres ou des pieds oblige le cheval à modifier ses comportements  d’allure et/ou d’appui et accentue, à long terme, l’état d’asymétrie.  Les conséquences probables sont les : tendinite, fracture, inconfort des pieds et parfois déplacement de vertèbres, etc...  L'asymétrie devient tout de suite plus importante. C’est à  ce moment que l’équidé s'appuie sur le bipède diagonal (ensemble de deux membres pour un cheval) où il se sent  le mieux.  En conséquence l’un des pieds deviendra plus large ou développera des talons fuyants modifiant son engagement (le pas) mais pas son amplitude.  L’autre pied aura tendance à devenir plus petit et montera plus haut dans le développé du pas.    

Un cas de pied asymétrique


Le cheval présent est accidenté au postérieur droit l’empêchant donc de s'appuyer correctement sur son bipède diagonal gauche.
La répercussion sur les antérieurs est immédiate et importante :  le pied droit s’élargit tandis que le gauche devient droit et plus étroit (avec une tendance à se resserrer).
Dans un premier temps mon intervention est au niveau du parage dont  l’objectif est de :
  1. chercher le plus possible à rendre les pieds identiques (sans trop forcer sur les tendons pour éviter de nouvelles lésions tendineuses).
  2. poser  un fer “antérieur 2 pinçons” sur le pied large donc le pied droit, et un fer “antérieur de même taille mais à 1 pinçon” sur le pied plus petit. 
Le but étant de modifier la forme des pieds : 
  1. le pied droit pour limiter son élargissement et modifier suffisamment son équilibre en le reculant légèrement avec un fer à 2 pinçons. 
  2. le pied gauche pour favoriser, à l’inverse du pied droit, l’élargissement et modifier en conséquence l’équilibre de l’équidé en l’avançant légèrement à l’aide d’un fer à 1 pinçon.

La conséquence observée sur son allure est : 
  1. Avant => le pied droit engage davantage tandis que le pied gauche monte,
  2. Après => la différence d’allure se réduit et le cheval devient plus régulier.


Cliquez pour avoir la légende et le zoom. Merci
Avant travail
Différence de talons
Pied droit paré
Pied gauche paré
Fers
Après travail

Comments