Articles‎ > ‎

Vous avez dit ferrage ?

publié le 12 juil. 2010 à 07:42 par Samuel GOUDSMEDT   [ mis à jour : 24 août 2010 à 12:22 ]


L'intérêt du ferrage

Les principaux intérêts du ferrage est de limiter l'usure de la corne et de favoriser l'amortissement de la boîte corné de l'équidé. Soulignons que le ferrage est employé à corriger les défauts d'aplomb et à soulager et/ou guérir d'autres cas pathologiques.

Le ferrage favorise l'amortissement du pied car la paroi du sabot est constituée d'une multitude de fibres verticales sur la corne qui répercutent les chocs sur la partie supérieure du pied. Le fer permet la répartition des points de pression à l'ensemble du pied. 
Certains équidés préfèrent être ferrés, plus sensibles que d'autres aux excès de charge sur les points de pression comme conséquence de surpoids ou d'une certaine morphologie du pied (peu d'épaisseur de la paroi, pied trop petit...).

La régularité du ferrage

Un ferrage s'effectue en moyenne toutes les six à huit semaines pour les chevaux de selle. La pousse de la corne pour un équidé (l'avalure) est en moyenne d'un centimètre par mois, en fonction de son alimentation, de l'entretien des pieds, de son environnement et des saisons (développement de la corne plus rapide en été qu'en hiver). Corne et poils sont constitués de la même molécule nommée "kératine" comme pour nos cheveux et nos ongles.

Les ferrages doivent intervenir à intervalles réguliers. Le respect des périodes est important. Des actions trop rapprochées fragilisent la paroi par le passages des clous dans le pied et minimisent le maintien du fer qui trouve son accroche par l'action de l'oxydation du clou dans la corne qui referme doucement le trou du clou. A l'inverse, une ferrure trop espacée provoque un risque d'entorse ou d'élongation (l'ongle trop long fait levier si le cheval repose mal son pied lors d'un l'effort) et engendre un inconfort  pour l'animal. Autre conséquence, il n'est pas rare de constater que les pieds des chevaux ont une tendance à se resserrer  perdant de une à deux tailles de fers. Constat fait en général sur les membres antérieurs qui portent soixante pour cent (60%) du poids de l'animal. Lorsqu'un équidé ressent des maux dans l'un de ses pieds, il répercute sa charge sur le pied voisin qui lui, aura tendance à s'élargir.

Le ferrage à chaud

Comporte plusieurs avantages et un inconvénient majeur.

Les avantages de la technique

  • Permet d'effacer les irrégularités du parage pour l'obtention d'un pied parfaitement plat et limiter tout espace entre le pied et le fer. 
  • Les bactéries présentent sont brûlées rendant le pied sain. Méthode très efficace pour les cornes qui s'effrite sous l'influence de la maladie de la ligne blanche par exemple (pourriture au niveau de la ligne blanche qui instaure une mauvaise qualité de corne).
  • Meilleur maintien de la ferrure à chaux à l'instar de la ferrure à froid.

L'inconvénient majeur

Odeur, fumée et bruit provoquent stress et angoisse supplémentaires lors de la présentation du fer au pied du cheval.







La corne du cheval ne transmet pas la chaleur.
Comments